Non classé

En France, une femme sur trois a recours a une IVG au moins une fois dans sa vie.

Il est difficile de trouver des informations au sujet de l’avortement, plus précisément du vécu de ces femmes qui y ont recours car que ce dernier est un sujet sensible auprès des concernées et de leur entourage. L’avortement touche tous les milieux sociaux et ces femmes qui avortent sont 220 000 en France chaque année, soit 10 par semaine. Pour avoir recours à une interruption volontaire de grossesse, il faut forcément avoir eu un rapport sexuel, c’est un sujet tabou en France encore aujourd’hui. L’avortement va de paire avec ce sujet de la sexualité, et si ces femmes ne disent rien c’est que cette question est resté sensible et discutée malgré l’adoption de la loi Veil il y a 40 ans, en janvier 1975. Ces femmes ne racontent rien, elles n’osent pas le dire et pourtant c’est une femme sur 3 qui avorte en France, nous en connaissons donc tous probablement un cas dans notre entourage.

Or, elles ne racontent pas cette épisode de leur vie et en font un secret. Pourquoi ? Il est difficile de répondre à cette question.

L’avortement faut-il donc le vivre pour le comprendre?

Pour vous aider à forger votre propre opinion sur ce sujet, vous trouverez dans ce blog une partie consacrée au choix que fait la femme d’avorter, une deuxième rubrique concernant l’entourage de la femme et sa capacité à la comprendre, pour finir la question des traces psychologiques sera évoquée.

Bonne lecture

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Souslarobe |
Alaviebelle |
Actions populaires françaises |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Reseauxsociauxconsequences
| Tpefloratristan93
| Aldo Chal